Un temps fort ancré dans la tradition tropezienne

Plongez dans la pure tradition provençale et partagez un moment unique avec les tropéziens et leur histoire.

C’est plus de 450 ans d’histoire et de traditions provençales que les bravades nous racontent. Elles nous rappellent les nombreuses victoires contre les attaques des pirates sur la côte méditerranéenne, mais aussi depuis l’intérieur des terres.

bravade Saint-Tropez

Avant de partir au combat, on faisait appel au saint patron de la ville pour qu'il veille sur les siens et leur apporte la victoire contre l’ennemi.

Depuis 1558, chaque lundi de Pâques, le capitaine de la ville est élu. Chargés de recruter et commander des hommes pour défendre la cité, les capitaines ont su la protéger, elle et ses habitants, pendant plus d’un siècle.

Lorsque cette milice ne fut plus nécessaire, les tropéziens conservèrent la tradition à travers les siècles pour honorer leur saint Patron, mais surtout pour qu'elle transcende le temps et que les générations futures n'oublient jamais la bravoures de leurs ancêtres. 

Bravades tradition Saint-Tropez

Le Capitaine de la ville conserva l’honneur de se mettre à la tête de la bravade lors de cette grande fête. Quant à ses habitants, ils perpétuent la tradition en reprenant leurs uniformes de soldats et de marins à la mémoire de ceux qui se sont battus pour la liberté de Saint-Tropez.

La bravade de Saint-Tropez a lieu les 16, 17 et 18 mai, 3 jours durant lesquels les morts sont honorés, le corps de bravade se réunit, les armes sont bénies, des messes spéciales et plusieurs bravades ont lieu.

Bravade défilé Saint-Tropez

Pendant les démonstrations, la foule se presse pour admirer les costumes, et assister au spectacle. Les tromblons et fusils retentissent en l’honneur du saint.

Les autres bravades

La bravade des espagnols quant à elle, se déroule le 15 juin. Elle commémore une célèbre bataille qui marqua la ville de Saint-Tropez il y a 380 ans. Pas moins de 21 galères espagnoles tentèrent de s’emparer de la ville. Malgré leur infériorité numérique, les tropéziens réussirent l’exploit de repousser l’ennemi.

Les villes de Cogolin, La Garde-freinet et Sainte-Maxime célèbrent également leurs propres bravades comme beaucoup d'autres villes et villages provençaux qui ont depuis toujours l'habitude de créer une milice pour protéger les processions et pélerinages d'éventuelles attaques. 

Retrouvez toutes les bravades du golfe de Saint-Tropez

Le temps des bravades

Retour au webzine