De l'arbre à l'écorce

Il était une fois, un arbre fascinant, emblématique du Massif des Maures, milieu naturel préservé auquel il est particulièrement adapté en raison de sa douceur climatique, sa lumière exceptionnelle et son sol non cristallin. 

Cet arbre aux qualités remarquables et unique en son genre, c’est le chêne-liège. 
Son écorce, le liège, est surtout connue par le grand public pour ses qualités obturatrices inégalables, utilisé plus de 2000 ans avant J.C. pour boucher les amphores contenant du vin ou de l’huile. Sa perméabilité à l’oxygène joue d’ailleurs un rôle majeur dans processus de maturation d’un vin. Imputrescible et flottant, il s'employait dans la fabrication du matériel de pêche. C'est aussi un excellent isolant thermique, utilisé pour confectionner les semelles de chaussures ou encore isoler les ruches. Il est léger, imperméable aux liquides et aux gaz, compressible, élastique… Bref, vous l’aurez compris, ses qualités sont multiples et remarquables en plus d’être un matériau naturel et durable. 

Levage du liège

S’armer de patience est peu dire lorsqu’on évoque l’exploitation du chêne-liège pour son écorce. Le premier écorçage se fait au bout de 25 / 30 ans, pour obtenir une structure irrégulière et très dure, impossible à manipuler et travailler. Il faudra attendre le 3ème écorçage (c’est-à-dire encore au moins une vingtaine d’années), pour qu’il soit transformé en liège de qualité. Et c’est pendant environ un siècle et demi que l’arbre pourra être exploité pour son liège avec une fréquence de levage décennale. 

Levage du liège massif des Maures
Le levage du liège reste une expérience forte à vivre, héritée d’une tradition qui a longtemps unie l’Homme des Maures à son massif. Le Conservatoire du Patrimoine du Freinet vous emmène sur les traces des leveurs de liège. Lors de la visite, on boit littéralement les paroles de Fabien, notre « guide-leveur ». Il a le pouvoir de nous faire voyager dans le temps par la parole et captive son auditoire en nous expliquant comment lire l’histoire d’un arbre : car seul le leveur peut comprendre les blessures du chêne-liège, repérer ses failles pour lever le liège sans l'abîmer ou endommager l'arbre. La sortie se termine par une démonstration de levage du liège dont vous pourrez emporter un petit souvenir durable et très résistant. 

Les prochaines sorties avec la Conservatoire de la Garde-Freinet

Conservatoire du Patrimoine du Freinet
15 Avenue de l'Esplanade
83680 La Garde-Freinet
>
Tél. 04 94 43 08 57
Email : cpatfreinet@orange.fr

Le levage du liège

Retour au webzine