Luthier par passion

Il a quitté sa Bretagne natale pour le soleil du sud, il y a une quinzaine d’années. C’est à Béziers, que son rêve se réalise avec une formation de luthier. Un fantasme qu’il nourrit depuis toujours, loin de son métier de scientifique.

luthier Ramatuelle

Le métier de luthier s’affirme pour Cédric Verglas, comme une révélation pour ce musicien passionné de guitare. Dans son atelier à Ramatuelle, cet artisan traditionnel répare, restaure et crée sur mesure des guitares acoustiques ou électriques et autres instruments à cordes.

Luthier Ramatuelle

Il aime aussi l’originalité et trouve son inspiration dans les formes artistiques des guitares-harpes, dont l'ancêtre est le théorbe fabriqué dès la Renaissance. Au fil des années, Cédric Verglas s’est spécialisé dans la réalisation de ces instruments peu conformes, au-delà de 6 cordes. Les guitaristes amateurs ou professionnels à la recherche d’autres émotions acoustiques, lui confient la fabrication de leurs fantasmes artistiques.

luthier

Toute création d’un instrument débute pour le luthier, par un dessin sur le papier, puis par la réalisation d’un gabarit. La guitare se compose de plusieurs parties, qu’il faut découper puis assembler. La table où se dessine la rosace est en bois de résineux, comme l’épicéa ou le red cedar, pour leur légèreté et leur rigidité, qui doit permettre une bonne vibration, sans user trop d’énergie. Les bois choisis sont essentiels pour la bonne acoustique. La caisse, qui est le fond de l’instrument et les éclisses, qui façonnent les côtés, sont fabriqués traditionnellement en bois tropicaux, comme le palissandre ou l’acajou.

Guitare luthier fabrication

Les découpes des planches se font à l’atelier pour devenir les pièces de la table et de la caisse qui seront assemblées et collées avec les éclisses qui doivent être cintrées à chaud, avant d’être mises sur un moule à refroidir. Le manche est mis en forme, sculpté et enfin le chevalet est collé sur la table. Les pièces assemblées et collées sont poncées, avant de recevoir un vernis qui apportera toute la brillance à l’instrument. Les clefs sont mises en place pour recevoir les cordes.

luthier Ramatuelle

Après une centaine d’heure de travail, les mains du luthier donnent vie à un nouvel instrument, qui sous les doigts du musicien, va livrer ses premières vibrations. Cédric Verglas perpétue un vrai métier de tradition et de savoir-faire, qui demande talent et passion pour le travail manuel et la musique. Son atelier- boutique est ouvert aux musiciens qui trouvent un vrai espace de vente de cordes et d’accessoires et d’instruments à cordes, pour professionnels et amateurs.

© texte de Danielle Roche paru dans le magazine VIVRE SAINT-TROPEZ 2018.

 

L'atelier du musicien

Retour au webzine