La Garde-Freinet
Une île en fôret

Que vous arriviez de la plaine du Luc ou du littoral, une route sinueuse vous conduira à la Garde-Freinet, au cœur du massif des Maures ; un village provençal aussi discret que pittoresque, point de départ de balades inoubliables. Jeanne Moreau y avait élu domicile, elle y tourna « lumière » ; c’est dire…

Le village provençal

Le charme de La Garde-Freinet se révèle à la patine du temps ; comme ces maisons de pierres inégales recouvertes de tuiles rouges, qui partent du vallon pour finir par s’agripper à flanc de colline. Il faut traverser ce dédale de ruelles pentues, longer les façades couvertes de lierre, emprunter ces passages étroits, taillés parfois à même le roc, pour découvrir une église, une chapelle, un lavoir, une fontaine d’eau de source. Le village semble préservé de l’usure du temps ; aux terrasses des cafés-restaurants les jours s’écoulent, tranquilles, à attendre l’heure de la pétanque. Le dimanche et le mercredi, la rue piétonne accueille le marché provençal. Ici, point de « made in…» dans vos panières ; les légumes viennent des potagers alentours, le pain aux noix du boulanger au bout de la rue et la crème de marron se tourne encore à la main. En octobre, les gourmands viennent d’ailleurs de très loin pour les Fêtes de la Châtaigne. Hum, les marrons glacés, les marrons chauds, les glaces aux pépites de marrons…


Un patrimoine à découvrir

En dehors de cette période festive et de la Bravade de mai, la quiétude apparente du village masque en réalité une activité culturelle intense, de belles galeries d’art, des concerts intimistes, la mise en valeur de savoirs faire ancestraux par les artisans gardois, avec en sus, une grande richesse patrimoniale. Pour vous en convaincre, rendez-vous chapelle Saint-Jean, au Conservatoire du Patrimoine. On vous parlera du Fort-Freinet, un des premiers emplacements du village, juché sur son dôme rocheux à l’époque médiévale, des chapelles de Saint-Clément ou de Miremer, de l’histoire du liège, de la vannerie, de l’apiculture et même, plus insolite, des vers à soie. Ah, qu’il fait bon ne penser qu’à soi !

La Garde-Freinet, station verte

La Garde-Freinet est le point de départ de très nombreuses balades, pédestres, VTT, équestres, accompagnées ou non, qui permettent une immersion totale dans le massif des Maures. On perçoit mieux l’étendue de cet océan végétal en rejoignant la table d’orientation qui surplombe le village, à proximité de la croix monumentale : de la plaine des Maures à Notre-Dame de Miremer, du Plan de la Tour à Collobrières, la nature est grandiose, parée de ses infinies nuances de vert. Enfin presque partout… car si vous randonnez sur la route des crêtes, l’une des plus belles pistes du Var, vous découvrirez la seule touche de blanc existante bien des lieux à la ronde : un filon de quartz étincelant émergeant du schiste : les Roches Blanches. Bienvenue dans le massif des Maures, royaume des panoramas infinis.

Pour la petite histoire

Au Xe s., on trouvait sur le territoire actuel de la Garde-Freinet trois habitats: sur la colline de Miremer, appelée alors Miramar, autour de la chapelle Saint-Clément, enfin près du hameau de la Moure au lieu-dit Ville-Vieille. A la fin du XIIe s., pour des raisons inconnues, ces populations s'installèrent sur la colline du Fort-Freinet. Ce site rupestre, majestueux et impressionnant, montre des maisons et un large fossé taillés dans le rocher. Il a été, par erreur, considéré pendant des siècles comme le repaire des Sarrasins qui ont séjourné en Provence au Xe siècle. A partir de la fin du XIIIe s., ses habitants se sont progressivement installés sur la voie de communication entre la plaine des Maures et le golfe de Saint-Tropez, à l'emplacement du village actuel appelé La Garde.

Les incontournables

Fort-Freinet (classé site remarquable, avec un fossé taillé dans la roche). Chapelle Saint-Clément (revisité par le sculpteur italien Di Teana dans les années 60). Eglise Saint-Clément. Dans le village : rues et ruelles, vieilles demeures. Marché provençal hebdomadaire, place Neuve, place du marché avec son kiosque à musique (ancien marché aux poissons). Belles fontaines et lavoirs anciens. Galeries d'art. Conservatoire du patrimoine (expositions, permanente et temporaires ; à voir : maquette originale du Fort-Freinet). Chapelle Saint Jean des Pénitents (espace d’exposition). Les circuits de randonnée. Les Roches Blanches.

Panoramas

Fort-Freinet. Remarquable belvédère à 450 m d'altitude qui domine tout le versant méditerranéen des Maures, la plaine de l'Argens et les Alpes de Provence. La Croix des Maures : croix de mission située en dessous du Fort-Freinet, avec panorama et point de vue plongeant sur le village. Les Roches Blanches, le point le plus élevé de la commune, 638 m d'altitude : paysage et vue incomparables.

Une balade au village

Depuis le Point Infos, traverser la Place de l’Hôtel de Ville, suivre la rue de l’Ormeau pour aboutir sur la Place du Marché et son Kiosque (1872), ancienne halle aux poissons. A droite : l’ancien lavoir (1812), plus loin la Fontaine Vieille. Se diriger vers la Rue de la Vieille Caserne, puis Place de la Vieille Mairie avec la prison. Traverser la place de l’Amour vers la Rue St Joseph : on se trouve sur l’ancienne Aire de Battage. Remonter vers l’Aire de la Planète, point de départ des randonnées de la Croix et du Fort. Revenir vers l’Eglise St Clément édifiée au début du 15e siècle, (campanile). De la Place du Baou se diriger vers la Place Vieille.

Fort-Freinet (classé site remarquable, avec un fossé taillé dans la roche). Chapelle Saint-Clément (revisité par le sculpteur italien Di Teana dans les années 60).

Les circuits de randonnée. Les Roches Blanches.

Dans le village : rues et ruelles, vieilles demeures. Marché provençal hebdomadaire, place Neuve, place du marché avec son kiosque à musique (ancien marché aux poissons). Belles fontaines et lavoirs anciens. Galeries d'art. Conservatoire du patrimoine. Chapelle Saint Jean des Pénitents (espace d’exposition).

Renseignements
Établissement Lieu

La Garde-Freinet Tourisme

  Chapelle Saint Jean 
83680 La Garde-Freinet
Tél. 04 94 56 04 93
→ http://www.la-garde-freinet-tourisme.fr
→ vcard
Suivez-les