La prison

Edifice civil

Retour à la liste
LA GARDE-FREINET

Derrière la fenêtre à barreaux, se trouve la petite pièce voûtée qui servait de maison de dépôt. Ses murs sont couverts de graffiti, réalisés le plus souvent par les trouble-fêtes placés en cet endroit le temps de dégriser. Avec les moyens rudimentaires qu’ils ont pu trouver, on observe ainsi des techniques variées : le rouge de brique, le noir de fumée, le crayon ou encore des incisions dans l’enduit. Les graffiti sont les témoins d’une présence éphémère dont on a voulu laisser une trace. Ainsi, on rencontre le plus souvent des signatures et des millésimes mais aussi des navires à voile, des fers à cheval, ou de véritables œuvres d’art comme cette stèle finement ciselée.

Prestations
Ouverture