Chapelle Saint-Jean

Chapelle - Calvaire - Edifice religieux

Retour à la liste
LA GARDE-FREINET

La chapelle Saint-Jean est en fait constituée de deux chapelles distinctes qui ont fusionné, auxquelles furent ajoutés plusieurs corps de bâtiments après la révolution.

La Chapelle Saint-Jean, Saint-Antoine et Saint-Crépin Elle fut fondée peu avant 1622 et achevée en1628 ; le fondateur avait dédié l’édifice à Saint Jean l’évangéliste, à Saint Antoine abbé, dont il portait le nom, et à Saint Crépin, patron des tanneurs et ouvriers du cuir, un artisanat pratiqué à la Garde-Freinet. La Chapelle Notre-Dame l’Annonciade. En 1633, un groupe de Gardois aisés fondèrent une confrérie de pénitents blancs sous l’invocation de Notre-Dame l’Annonciade. On décida d’élever une chapelle de pénitents contre la façade orientale de la chapelle Saint-Jean. Elle fut achevée dans le courant de 1637. Les deux chapelles fusionnent ensuite en 1649. La chapelle servit de paroisse annexe quand des travaux rendirent impraticable l’église du village jusqu’à la reconstruction complète du vieil édifice entreprise en 1782. Quand la Révolution arriva, la chapelle, abandonnée par la confrérie dissoute, servit de lieu de réunion pour la société locale des Amis de la Liberté et de l’Egalité. Elle fut plus tard vendue comme bien national, transformée, mutilée et bientôt oubliée. C’est, dit-on, pour la bouchonnerie qu’aurait été construite la voûte en berceau qui divise la chapelle en deux niveaux. Une autre tradition orale situe à Saint-Jean l’atelier du ferronnier Cavalier, auteur de la croix qui domine le village. En 2002, la commune de la Garde-Freinet décida de racheter l’édifice privé pour en faire un espace culturel qui abrite, outre l'Office de Tourisme, de très belles expositions.

Prestations
Adresse
La Chapelle Saint-Jean
Rampes des Sarrazins
83680 La Garde-Freinet
94 43 66 06 06
Ouverture