Château de Grimaud

Château fort

Classé Monument Historique, il est attesté dès le XIe siècle. L'enceinte fortifiée (fin XIIIe) avec ses créneaux enserrait une partie du village et le château proprement dit. Réaménagé au XVe siècle, celui-ci fut détruit à l'issue des guerres de Religion. Rebâti au milieu du XVIIe siècle, il est abandonné après la Révolution Française. Composé d'un bâtiment principal flanqué de deux tours circulaires dont les vestiges montrent les trois étages 'en coupe', ce château fut construit pour être puissant. Il n'en reste qu'une salle voûtée à peu près intacte. Une double enceinte le protégeait. La plus grande comportait des murs de sept mètres de haut.

Dès le XIe s., un castrum, est attesté à Grimaud. Il comprenait un château, une église et des habitations entourés d'un rempart. L'enceinte actuelle, bâtie à la fin du XIIIe s. sur des maisons, englobait le village médiéval et le château seigneurial. Une partie des vestiges de ce village est aujourd'hui recouverte par un théâtre de plein air qui accueille chaque été le festival des Grimaldines-musiques du monde. Le château, bâti au point le plus élevé, symbolisait la puissance du seigneur. Car au-delà de son rôle défensif, il était destiné à impressionner les manants et habitants de Grimaud ainsi que les soldats venus l'assiéger en temps de guerre. L'enceinte crénelée est scandée par des meurtrières. Dans sa partie supérieure, on aperçoit des trous de poutres et des pierres en saillies, servant à supporter un chemin de ronde en bois.


L'esplanade du Château


Le château de Grimaud était un point stratégique d'observation sur la plaine de la Giscle, fleuve côtier et sur le golfe de Grimaud, appelé aujourd'hui golfe de St-Tropez. Du Moyen Age à la Révolution française, Grimaud a été la seigneurie majeure du Freinet. Le Freinet était une entité géographique, administrative et politique englobant approximativement les douze communes des cantons de Grimaud et de St-Tropez. Cette plaine soumise au débordement régulier de la Giscle, était rendue fertile par son limon. Recouverte en partie de pré, on y cultivait des céréales, des légumes mais aussi du safran, des narcisses et autres fleurs. Aujourd'hui la vigne et le maraichage dominent. En se retournant, on peut voir les deux tours rondes et la courtine édifiées au milieu du XVIIe siècle lors d'une reconstruction du château. Ses ouvertures sont décorées de serpentine, marbre bleu vert veiné, extrait des carrières locales et élément décoratif caractéristique de notre région.


Le Château, en haut


Le sommet du château comprend la grande tour à angles droits bâtie à la fin du XVe s. lors d'une des reconstructions de l'édifice. La pièce du bas ne comportait pas de porte elle servait de réserve. On y accédait à partir de l'étage par une ouverture aménagée dans le plafond. Elle a été transformée en citerne à une date inconnue. A droite de la tour on peut voir des traces d'un escalier menant au chemin de ronde. Derrière en contre bas, on aperçoit une cuisine aménagée dans la roche mère taillée, avec à gauche un évier, au centre une grande cheminée et derrière le mur les vestiges de deux escaliers : le premier, le plus ancien est à vis, Le second daté du XVIIe siècle a été construit avec des blocs de remploi en basalte de couleur noire et en serpentine de couleur vert-bleu. Le château de Grimaud est un Monument historique classé.

Prestations
Adresse
Château de Grimaud
83310 Grimaud
Renseignements
Office de Tourisme
679 Route Nationale
83310 Grimaud
Ouverture