Eglise Notre Dame de l’Assomption

Edifice religieux - Eglise - Cathédrale - Basilique

Située sur la place dédiée à Notre Dame de l'Assomption fut terminée en 1558. La Tour du clocher, probablement antérieure à l'ensemble et dont l'architecture est indépendante, a été rehaussée. Elle comportait des créneaux détruits en 1793. L'église renferme un reliquaire de Saint-Laurent, patron du village, une vierge dorée et de nombreux tableaux. Un très ancien bénitier en marbre blanc orné de quatre têtes d'anges du XVIe siècle ainsi qu'un fragment du Christ de l'école espagnole se trouvent dans la sacristie. Le chemin de croix de style moderne a été réalisé par Roger Roux en 1968.

A Gassin, le premier lieu de culte se trouvait dans la plaine en contrebas sud du village : le prieuré rural Saint-Laurent aujourd’hui détruit. Au cours du XIIIe siècle, un sanctuaire paroissial fut érigé à proximité de l’agglomération sous le titre de Notre-Dame, l’actuelle chapelle Notre-Dame-de-Consolation. A la fin du XIVe s. et au XVe s., les habitants disposaient d’un modeste sanctuaire au cœur du village protégé par l’enceinte fortifiée. L’église actuelle, datée de 1558, a été construite directement sur le rocher et renforcée par une série de contreforts. Sa façade, très sobre comprend : une porte en basalte surmontée d’un fronton triangulaire et d’une croix en gypserie rajoutés à la fin du XVIIIe s. en son centre, une baie percée pour éclairer l’intérieur de l’édifice et de chaque côté, de larges contreforts.  En 1793 au cours de la Révolution française, le conseil de la communauté décida de démolir les créneaux bâtis au sommet du clocher et l’église servit alors de salle de réunion pour la société des Sans-culottes de Gassin.


L’église paroissiale de Gassin est dédiée à saint Laurent, mort martyr sur un gril à Rome en 258. En allant sur votre gauche vous trouvez successivement : La statue de sainte Thérèse de Lisieux, Une peinture sur toile de sainte Anne et la Vierge enfant, La statue de saint Joseph et l’Enfant Jésus, La statue de la Vierge-Marie en prière. Puis, saint François de Sales, avec à droite saint Louis de Gonzague, à gauche saint Sébastien et sainte Lucie et dans le registre inférieur les âmes du Purgatoire. Enfin, le buste reliquaire de saint Laurent Vierge à l’Enfant Dans le chœur : Le maître autel soutenu par 2 piliers doriques avec à droite des épis de blé, à gauche des ceps de vigne symbole de l’Eucharistie du pain et du vin, œuvre sculptée par l’artiste gassinois Paul-Herman Saffre et consacré en 1967. Une toile du XVI s. représentant : La Vierge et l’Enfant Jésus, entouré à gauche de saint Jean-Baptiste et à droite de saint Laurent avec l’instrument de son martyr Puis sur le mur à droite en retournant vers l’entrée vous apercevez successivement : La Statue de N.-D. de l’Assomption La Vierge du Rosaire avec à sa gauche saint Dominique, à droite sainte Catherine de Sienne et sainte Lucie La statue de sainte Roseline Puis sainte Marie-Madeleine accompagnée de putti Enfin, la statue de saint Antoine de Padoue. Au dessus de l’entrée : Dieu le père entouré de putti Les vitraux en verre et plomb, ont été créés par le maître verrier aveyronnais, Claude Baillon en 1984. Les motifs composés d’éléments décoratifs végétaux et cosmiques ont été inspirés par l’église elle-même, son architecture, ses dimensions et la coloration de ses pierres.

Prestations
Adresse
Eglise Notre Dame de l’Assomption
83580 Gassin
Renseignements
Maison du Tourisme
4170 RD 98 A
Carrefour de la Foux
83580 Gassin
Ouverture